Sida et souffrance psychologique

Sida et souffrance psychologique

 

sida et souffrance psychologique

Cette journée mondiale de lutte contre le Sida est l’occasion d’un état des lieux sur cette maladie et d’une information sur la souffrance psychologique que vivent bon nombre de patients atteints du VIH.

En France, près de 6000 personnes ont découvert leur séropositivité VIH en 2015 d’après les chiffres fournis par l’agence nationale de santé publique (point épidémiologique du 29 Novembre 2016).

Les estimations :  150000 personnes vivant en 2015 avec le VIH-sida en France et  40 millions dans le monde.

Malgré la progression des traitements , les nombreuses campagnes de prévention et d’information, le Sida, découvert en 1983 est encore synonyme de rejet et de peur.

Quand sida rime avec exclusion

Le sida est encore malheureusement une maladie stigmatisante. Bien que l’efficacité des traitements fait qu’aujourd’hui l’espérance de vie d’un patient dépisté séropositif et pris en charge rapidement avoisine l’espérance de vie une personne lambda, le sida reste synonyme d’exclusion .

Pourquoi ?

Dans l’imaginaire collectif, le sida est associé à la toxicomanie, l’homosexualité et aux migrants…Thématiques hautement controverses et sujettes à bon nombre de fantasmes créant le rejet pour certains.

Vivre avec le Sida aujourd’hui en France est encore synonyme d’exclusion sociale et de difficultés d’insertion professionnelle.

Le sida en 2016 : réalité

Les traitements ne sont plus aussi lourds qu’ils l’étaient à la fin des années 90. Les effets secondaires beaucoup moins handicapants, l’évolution du virus largement ralentie avec un suivi médical.

Vivre avec le sida est encore honteux aujourd’hui. En plus des angoisses inhérentes à l’annonce de la maladie, les patients ont également à faire face à la réaction des autres, à la mise au ban de la société.

L’accompagnement psychologique est bien entendu utile pour traiter cette souffrance en lien avec la stigmatisation, l’isolement, le rejet mais pas suffisant.

Cette journée de mobilisation mondiale est une occasion supplémentaire d’informer, de rappeler que le virus du sida n’est pas comme celui de la grippe : il ne s’attrape pas en embrassant quelqu’un.

Le virus du sida se transmet uniquement dans les situations suivantes :

  • lors de rapports sexuels non protégés par un préservatif,
  • un contact important avec du sang contaminé lors de partage de matériel d’injection
  • lors de la grossesse  en cas d’absence de traitement de la mère ou pendant l’allaitement.

C’est donc à chacun d’entre nous de faire cette démarche d’information. L’ignorance génère la peur. Renseignez-vous, informez-vous…

Seule une prise de conscience collective pourra réellement faire évoluer la situation de ces patients et dans le même temps, endiguer la propagation de cette maladie.

Pour en savoir plus :

AIDES

ONUSIDA

CENTRES DE DÉPISTAGE GRATUIT EN FRANCE

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qu’est ce que le sentiment amoureux?

En ce jour de Saint Valentin, il me semble intéressant de faire le point sur ce qu’est le sentiment amoureux. Comment …

Sida et souffrance psychologique

  Cette journée mondiale de lutte contre le Sida est l’occasion d’un état des lieux sur cette maladie …

Premier rendez-vous avec un psychologue : comment ça se passe?

Beaucoup de personnes ont du mal à franchir le cap de la première séance avec un psychologue, du premier entretien. Ils …