Déprime ou dépression : comment s’y retrouver en 4 points?

Déprime ou dépression : comment s’y retrouver en 4 points?

Déprime ou dépression?

Cette question est récurrente lors de mes consultations.

Comment parvenir à différencier les deux? Savoir quand se faire aider?

La déprime : qu’est-ce donc?

La déprime se caractérise par une humeur morose, une baisse d’énergie. Elle est un état passager que tout un chacun peut expérimenter dans sa vie.

On parle d’ailleurs d’un « coup de déprime », beaucoup moins d’un « coup de dépression ».

La déprime peut résulter d’un enchainement d’évènements difficiles, d’une période de doutes, de remise en question, d’un contexte général morose .

Cette dernière ne touche pas à la structure psychique du patient mais va venir l’affecter de façon « superficielle » et ponctuelle. La déprime fait partie intégrante du panel des émotions humaines. Elle est à mon sens en rien pathologique. Il faut être vigilant à ce que cet état ne perdure pas et ne s’aggrave pas.

Pour sortir de la déprime, nul besoin de psy ou de traitement. Chacun va être en mesure de trouver en lui les ressources nécessaires pour retrouver un équilibre émotionnel.

Qu’est ce que la dépression : symptômes et éléments de compréhension

La dépression, ce terme devenu courant, est quant à elle une pathologie bien réelle et à ne pas prendre à la légère. J’insiste sur ce point qui me semble primordial. La dépression n’est en rien imputable à un état de faiblesse comme cela peut être véhiculé dans nos sociétés où règne entre autre le culte de la performance ou à un nombrilisme exacerbé comme je peux parfois l’entendre.

Malgré la fréquence de cette maladie, la dépression est encore trop souvent minimisée par le grand public. L’OMS, Organisation Mondiale de la Santé, estimait que plus de 300 millions de personnes dans le monde étaient atteintes de dépression en 2015. L’OMS encore indiquait en 2017 dans un communiqué que les troubles dépressifs représentent le 1er facteur de morbidité et d’incapacité mondiale.  L’INSERM évalue quant à lui à 20%  la part de la population française qui souffre au moins une fois dans sa vie de cette affection.

La dépression est une maladie, avec ses symptômes propres. Maladie qu’il est important de prendre en charge le plus tôt possible pour éviter qu’elle ne se chronicise et ne s’aggrave. La dépression constitue le principal facteur de risque de suicide, ce n’est donc pas une affection à négliger. Fort heureusement, tous les patients souffrant de dépression ne passent pas à l’acte!

Symptômes de la dépression

Parmi les symptômes qui doivent vous alerter s’ils sont persistants, l’on retrouve :

*le repli sur soi

*une fatigue, une perte d’énergie

*un sentiment persistant de tristesse et/ou de vide

*une diminution de l’intérêt ou du plaisir pour toutes ou presque toutes les activités

*un sentiment de dévalorisation et/ou de culpabilité

*une difficulté à se concentrer, à organiser ses pensées

*les troubles du sommeil

*la présence d’idées noires, morbides

Les symptômes listés ci-dessus ne sont pas exhaustifs et concernent les adultes. La dépression existe chez l’enfant et l’adolescent mais peut s’exprimer différemment.

On retrouve différents degrés de gravité dans la dépression qui vont de l’épisode dépressif mineur à l’épisode dépressif majeur. Quelque soit le degré, il est primordial de se faire aider.

Les aides pertinentes lorsque l’on souffre de dépression : il en existe!

Un certain nombre de mes patients souffrant de dépression consultent alors qu’ils sont en souffrance depuis déjà un certain temps. La dépression, par essence, rend la demande d’aide difficile. Il peut être compliqué en effet pour une personne traversant un épisode dépressif de trouver l’énergie nécessaire pour prendre rendez-vous avec un psychologue. Entamer une démarche de soins demande effectivement de pouvoir dépasser les sentiments de honte et de culpabilité souvent présents.

Quelles aides possibles lorsque l’on souffre de dépression?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Les principales sont  la psychothérapie et l’aide médicamenteuse.

La psychothérapie comme solution pour traiter la dépression

La psychothérapie va consister en une suite d’entretiens réguliers avec un psychologue. Ce dernier va rechercher avec son patient les origines de cet état dépressif. Il va ensuite le guider pour trouver les clés adéquates pour le dépasser. L’accompagnement psychologique va permettre dans un premier temps de sortir du silence. L’ écoute professionnelle bienveillante et sans jugement des difficultés du patient facilite la mise en mots des maux. Le psychologue va aider la personne à accepter cette pathologie, très souvent, trop souvent, vécue dans la honte et la culpabilité. Le travail d’accompagnement psychologique va ensuite consister à permettre au patient d’aborder librement ses souffrances, de remettre du sens sur certains épisodes de vie difficiles, à les remettre en lien avec comme objectif d’avoir un vécu plus apaisé par une meilleure compréhension et acceptation de son parcours de vie. Ce travail de réflexion va lui permettre de trouver des clés, des réponses nouvelles.

La dépression n’est pas une fatalité mais une pathologie qui se soigne.

Traitement médicamenteux : une aide pour se sortir de la dépression?

La prise d’un traitement est à envisager selon moi comme un étayage lorsque la souffrance psychique est trop importante, trop envahissante. Elle ne doit pas être systématique. Elle peut toutefois être salvatrice lorsque la souffrance empêche l’individu de fonctionner. De même lorsque les idées morbides se font trop présentes, trop envahissantes par exemple.

On peut, selon le degré de gravité de l’épisode dépressif dont on souffre, en sortir sans prendre d’anti-dépresseurs. Les traitements sont prescrits soit par un médecin généraliste, soit par un psychiatre.

Je ne saurai que trop conseiller de consulter un psychiatre pour mettre en place un traitement adapté en cas de dépression. En effet, il sera le plus à même d’évaluer l’aide médicamenteuse à mettre en place en fonction du diagnostic qui sera fait de la gravité de la dépression.

Un traitement médicamenteux, seul, à très peu de chances d’être suffisant pour vaincre la dépression, surtout sévère. C’est la combinaison, l’articulation des deux types de prises en charge, médicamenteuse et psychothérapeutique qui pourra vous offrir la prise en charge la plus adaptée à vos difficultés.

La psychothérapie peut être suffisante à elle seule pour sortir d’un état dépressif mais parfois, doit se faire en parallèle d’une prise en charge médicamenteuse.

1 Comment

  • VEDIE EVE

    Merci pour cet article clair et intéressant qui repositionne bien ces 2 états et les façons d’en sortir.

  • Comments for this post are closed.

    Déprime ou dépression : comment s’y retrouver en 4 points?

    Déprime ou dépression? Cette question est récurrente lors de mes consultations. Comment parvenir à différencier les …

    Expatriation et assurance des consultations chez le psychologue

    L’expatriation est toujours (ou presque) une expérience unique et enrichissante présentant son lot de défis émotionnels …

    Qu’est ce que le sentiment amoureux?

    En ce jour de Saint Valentin, il me semble intéressant de faire le point sur ce qu’est le sentiment amoureux. Comment …